5 idées pour se débarrasser de ses limitations 

1) Comprendre  d’où elles viennent 

Comprendre d’où vient sa limitation peut être un premier pas vers une meilleure expansion de soi, et de ses projets.
Souvent, un élément déclencheur en est à l’origine, comme un rejet ou abandon de ses parents, des railleries dans l’enfance ou des traumatismes vécus...
Mettre en Conscience cela ouvre la voie vers une réconciliation avec soi-même. 
Pour en savoir plus pour cet accompagnement, des rendez-vous peuvent être  proposés en cabinet ou à distance. 

2) Arrêter de vous juger 

Se juger systématiquement envoie non seulement des messages négatifs et contribue à vous tirer vers le bas.
En étant vraiment vous même, sans honte, sans jugement vous allez ouvrir vos champs de possibilité.
Faites  cela et appréciez les changement.

3) Vous êtes unique ! 

Arrêtez de vous comparez aux autres!!

Il y a forcément une qualité inée et unique chez vous ! 
 sachez que vous êtes unique 
Au lieu de vous focaliser sur «  j’y arrive pas » ; « pourquoi ça bloque ?» «  elle y arrive bien elle ... »

Cherchez à mettre en avant votre capacité et à la developper, c’est une bonne façon pour commencer et renaître en soi. 

4) Expansez vous !!!!

Chaque jour, prenez un temps pour vous expanser.

Libérer  tous ce qui vous limite au quotidien, sans plus angoisser, 
 créer différemment tous ce qui vous fait vraiment envie. 
 

5)  Posez des questions !

Lorsque l’on est limité, en plus du fait de ce sous estimer on rentre dans une spirale où c’est le mental qui prend le dessus.
Ouvrir des possibilités avec des questions, c’est un moyen efficace de ne plus se focaliser sur ses supposer limites !
Vos pensées créent votre réalité, il suffit de créer différent choix.

LE NOUVEAU-NÉ PLEURE T’IL PARCE QUE SA NAISSANCE EST DOULOUREUSE ?

C’est une question intéressante...
Sur mes 7 mises au monde, aucun de mes nouveau-né n’ont pleuré , une bonne bouffée d’air un soupir et tout aller bien ...
En revanche; ( pour mes 3 premiers) on m’a littéralement arraché mes bébés de mes bras car il y avait  « urgence » à les laver, les pèser, les aspirer, les mesurer, les manipuler leur mettre des gouttes, les habiller...
Hurlement garantie 100% !!!!!
En revanche les 4 derniers-nés peau à peau environ 2/3h nus , bébé apaisé et pas de pleure ....
Oui un nouveau-né a beaucoup de raisons de pleurer : tout ce remue-ménage physique vient violemment mettre fin à la sécurité qu’il a connu pendant 9 mois, en plus de sortir de ce monde où tous ses besoins étaient satisfaits, il doit faire tout seul ce que maman et placenta faisaient pour lui.
Selon le lieu de naissance il sera accueilli par une lumière aveuglante, aux bruits, à l’air froid, ce qui ne sera pas favorable à un plus rapide apaisement. 

L’explication physiologique que bébé pleure en arrivant serait, qu’en prenant sa première respiration l’air frappe sa glotte partiellement  fermée ( la glotte étant l’espace qui se trouve entre les cordes vocales .

Un nouveau-né peut souffrir en arrivant au monde ( je l’ai connu avec bébé 7); j’ai demandé une césarienne car je ressentais la douleur qu’avait mon bébé au vu de sa positon ante versée du à son syndrome de KISS in-utero. ( photo ne pouvant être mise pour bien vous illustrer et la position et la lumière aveuglante..) 
Les manipulations qu’elle a reçu, lui ont fait mal et  lui ont valu une bonne séance 
d’ostéopathie et oui elle pleurait de douleur à sa 2 seconde nuit !

N’oublions pas que bébé est serré dans l’utérus en fin de grossesse, la nature étant bien faite les côtes, l’arrière et le dessus de la tête sont des zones insensibles jusqu’après la naissance. Les 5 plaques osseuses qui vont former par la suite le crâne peuvent être poussées les unes contre les autres sans que ni le crâne ni le cerveau n’en subissent des dommages, il y aura une adaptation normal de la tête en passant par le canal vaginal.
Cela est le cas pour le crâne les autres parties du corps sont quant à elles bien sensibles. 

Que ce soit clair un BÉBÉ NE PLEURE JAMAIS POUR RIEN
Faim, soif, douleur, environnement .. 
Bébé ressent TOUT et ne comprend pas toutes ses sensations. il est donc très important de l’entendre et de répondre à sa demande.
Des pleurs significatifs peuvent vous aider à comprendre votre bébé.

NAISSANCE PAR VOIE BASSE,  ET LE  VAGIN? QUELLE EST SA FONCTION?

Le vagin, il mesure  de 10 à 15 cm de long, de forme tubaire, relie l’utérus au monde externe. Étonnamment dilatable, lors de rapport sexuel il sert de réceptacle au penis, aux objets sexuels, aux doigts et tout autre chose qui peut donner et recevoir du plaisir...
Lors d’un projet de conception, il accueille le sperme. Chaque mois, au moment de l’ovulation les sécrétions deviennent moins épaisses, plus liquide et plus abondantes pour aider les spermatozoïdes, l’englobant également de nutriments nécessaire à leur grande course à l’ovule.
 Environ 9 mois plus tard il sera un tunnel que prendra le bébé vers sa sortie. 
Composées de muscles et de tissus fibro-élastiques, les cloisons vaginales peuvent se dilater pour former un passage de 10 cm et plus de diamètre,  ( Qui a dit que les femmes sont des petites joueuse 🤪?)  c’est à dire assez large pour s’adapter à la taille d’un bébé, ( ou autre chose selon l’imagination et les jeux sexuels de tous à chacune, ceci est un autre sujet oups ...).
Le vagin se situe derrière l’urètre et la vessie, et devant le rectum. Une fine membrane  muqueuse ( élastique elle aussi, et oui on casse le mythe de la virginité...) nommée Hymen, peut couvrir entièrement, partiellement ou même jamais l’entrée du vagin, celui-ci se dilatera  soit avec des rapports sexuel soit avec certaines activités sportives ( oui je sais j’en rajoute une couche).  Revenons à notre vagin, et le vestibule sont humidifiés par les glandes de Bartholin, situées de part et d’autre de l’ouverture du vagin, ( responsable de l’ejaculation féminine ? Cela reste un grand mystère, et oui nous les Femmes Mystérieuse et sacrées ) et par du mucus sécrété par le col de L’uterus.
Hors période ovulatoire il sera plus épais et plus acide non favorable pour les spermatozoïde, ceci est un signe de bonne santé et si vos culottes ont tendance à être décolorées pas d’affolement c’est NORMAL, c’est le pH un peu plus acide des pertes qui fait cela ! 
Et oui le vagin s’auto-lave, il n’a donc pas besoin de produit de savon et autre invention, qui vous donne l’idée d’être « plus propre », la
seule chose que vous gagnerai avec cela c’est un déséquilibre de la flore vaginale entraînant mycose ou autre infection . 
Votre vagin et propre, mais si vous constatez une odeur ou des pertes de couleur jaune, vert , marrons , en cas de doute case gynécologue; sage-femme ! 
Crédit photo 
#museumvagin
Article by vanessa thibouret naissance en Conscience .

Syndrôme de Kiss

Témoignage 

Il y a des « KISS », dont on se passerait bien ...
Celui là peut littéralement non pas gâcher votre vie, mais bel et  bien contribuer à vous limiter dans vos capacités physiques et ce dès la naissance .
Reprenons depuis le début LE KISS?
KESAKO? UN BISOU? Un nouveau  soin «  new âge »?

Pas eu tout le KISS est l’Anagramme en allemand de 
Kopfgelenk
Induzierte 
Symmetrie-
Störung,  
traduire en français par : troubles de symétrie induits par des vertèbres cervicales).
Découvert par le Docteur 
Biedermann qui a lui a donné ce nom.

 ET ALORS ?

Mes Bébés souffraient en étant sur le dos, avaient du mal à s’alimenter, avaient des pleurs allant  jusqu’à 10h par jours, des reflux gastriques... 
J’ai vécu personnellement ce calvaire, je ne le souhaite à personne, déprime post-natal avec littéralement envie d’abandonner ma cadette J’ose l’avouer, car en parler c’est informer.
Bien sûre ils ont été vu en ostéopathie, suivi pédiatrique assez souvent , RAS...
Bébé 2 a cessé ses pleurs quand elle a eu 6 mois ;  je  l’ai mise dans le youpala ;  debout elle ne souffrait plus.
Si  j’avais eu connaissance du syndrome de KISS avant on aurait pas souffert toutes les deux.
C’était il y a 13 ans .

C’est avec la naissance de ma dernière,   avec un nouveau métier, des nouvelles connaissances, des nouvelles rencontres qui m’ont menés à découvrir ce syndrome j’ai  pu avoir un diagnostic médical; confère plusieurs critères.

L’une des causes serait congénitale, et bien sûre tous mes enfants en sont atteint.

L’ainée de 15 ans ne pleurait pas, si je devais faire une comparaison.
Au contraire une enfant hyper-sage  (le médecin m’a dit que c’était aussi un signe )
Elle n’a bien pas était prise en charge et a développé en grandissant ce qui se nomme un KIDD de type 2
 l’abréviation de : Kopgewrichten Invloed bij Dyspraxie en Dysgnosie qui peut se traduire par
« Dyspraxie/dysgnosie induites par les articulations de la jonction crânio-cervicale »

Ma fille aînée est multi-Dys ; elle a 
-Dyspraxie viso-spaciale , 
-Dysgraphie
-Dyscalculie
- Dysorthographie 
Certifie par des bilans adéquats.

Elle a eu une enfance rythmée par des difficultés motrices et d’apprentissages.
Oscillant entre l’orthophoniste et la psychomotricité .
Pas d’amélioration !

Après sa première séance ma fille danse, colorie convenablement et n’a plus de fatigue quand elle fait un travail intellectuel. 
On était en attente de tél résultat avec les dits suivis.
 

UN MIRACLE?
Non !!! Juste une prise en charge avec le bon spécialiste. 

Tant qu’à moi j’ai eu ma première séance .
J’ai demandé a être diagnostiquée car 
La position sur le dos est juste pas possible, douleurs  lombaires, et céphalées sont systématiquement présentes dans cette position, je ne supporte pas aller chez la coiffeuse cela me déclenche également ce type de douleurs. 

Ajouter à cela mes difficultés motrices, une mauvaise digestion ;  douleur au niveau du bassin du sacrum.
Malgré des séances de massage /ostéopathie cela se calmait mais ne disparaissait pas .
J’ai bien sûre mis ces douleurs sur le compte de mes grossesses multiples et rapprochées ; une prise de poids conséquente de 7 grossesse  en 14 ans?.
En fait il n’en ai rien J’ai le syndrôme de KISS.
ENFIN un diagnostic *! 
Et aujourd’hui je sens un calme dans mon corps, un apaisement alors juste un mot 
« Merci ! ».

ET LE BÉBÉ? 
Pour revenir sur ma dernière née de 2 mois , c’est un peu un mélange de l’ainée et la cadette , très calme avec des pics des pleurs dans la journée. 

Voilà les constats après 3 séances* avec le spécialiste et une première séance de massage Tuina. *

1) Fini les pleurs  nocturne et de douleurs difficiles à soulager.
2) allaitements possible de chaque côté  et sans douleurs pour moi.
3) bain et habillage plus aisé
4) position sur le dos et le ventre enfin possible : elle ne  supportait qu’être sur le côté.  
5) position demi-assise supportable également
7) Sommeil long 
8 ) je peux porter  mon  bébé sans qu’elle hurle de douleur.
9) Elle est  plus souple, elle bouge sa tête des deux côtés et la soulève sans difficultés. 

Je regrette de ne pas avoir eu connaissance plus tôt ( juste 15 ans de flou médical)

Le kiss ne s’arrête pas seulement à une prise en charge spécifique, comme cité plus haut, avec le  massage Tuina* vous aurez également des conseils pour comprendre le désagrément globale et holistique.
C’est très important de lier les deux soins. 

Il serait très intéressant que plus de  professionnels tel
Que les pédiatres, médecins-ostéopathe ; sage-femme; kinésithérapeutes; chiropracteurs(...), entendent différemment la souffrance des parents et soient habilités à reconnaître ce syndrôme. 

Sachant que des formations existent. 

 



Vanessa Thibouret 

Récit  sur une naissance en Conscience 

CHANGER LE MONDE EST POSSIBLE 

Être éveillée par ce liquide chaud et abondant, en totale quiétude... 
Il est lundi 17/06/2019 c’est la pleine lune , une Lune Bleu, c’est ma 10 eme lune.
Le jour de la naissance de ma fille est là, il est 1h30 du matin.
Ma dernière visite avec les Maïeuticiennes remonte à Vendredi,
Ma fille est en position transverse, je ne sais pas si cela a changé, il m’est donc vivement conseillé de me rendre à la maternité en ambulance, afin de prévoir une césarienne.
Je savais cette possibilité donc je ne suis pas stressée j accueille, je pose des questions à l’Univers...

Arrivée sur place, examen de contrôle bonne nouvelle : tête en bas , je vais en chambre et il n’y a plus qu’a attendre.

J’ai déjà eu 4 déclenchements, je sais que le travail ne se mettra pas en route.
On émet la possibilité d’un déclenchement pour le matin.
Celui-ci aura lieu à 12h en attendant je chante je danse je rigole c’est la joie ! 

J évoque donc la possibilité après les 2h de monitoring ( obligé quand déclenchement) 
si je n ai pas accouché d’aller dans la baignoire pour finir mes vagues.
C est possible bien sûre si tout va bien.

L’embarcation a déjà eu lieu, maintenant les vagues arrivent, elles ne sont pas naturelles elle sont déjà rapprochées et agissent sur l’ouverture du col, je respire je surfe tout vas bien pour moi .... On ne peut pas en dire autant de bébé, à chaque fin de contraction ses battements de cœur descendent à 65/70 et je ne la sens pas faire le chemin vers le bas, je sens une grande résistance, je me connecte à bébé , elle désire une voie haute.

On appelle le gynécologue, son instruction est de laisser le plus de chance à une naissance naturelle, on stop donc le déclenchement par progestaglantine, le rythme reprend normalement.

J évoque au gynécologue qui est venu me voir, plus tard de la césarienne : médico-légalement il n’y a plus de raison, je suis donc dirigée en salle de naissance avec un déclenchement par voie veineuse.

Il est 14h30, Les vagues continuent, mon mari est près de moi.
Bébé supporte les vagues, en revanche je ne sens toujours pas ma puce descendre je sens toujours une résistance, j’aurai déjà du la mettre au monde... POC and POd ...
C’est trop long, je me connecte à bébé, il n y a pas de peur elle ne trouve pas le chemin , je l’aide au mieux.

15h30 mon mari doit repartir ... Je suis donc seule avec des vagues de plus en plus intenses, avec un bébé qui ne descend pas , j évoque une fois de plus le fais que je dois avoir une naissance par voie haute.

Cette demande est entendue alors en prévision de cela on me pose une péridurale à 16h30 avec une pompe à activer....
16h45 la sensation des vagues s’estompent... Je suis honnête cela fait du bien ça fait 1 trimestre que tout mon bassin me fait souffrir que je dors mal de douleurs et là je suis apaisée !

Je suis seule dans la salle de naissance, c est la quiétude, les vagues ont disparues je m endors...
Puis vers 17h00 je sens à nouveau les vagues, je les respire en revanche je reste allongée volontairement,  je ne bouge  pas : j attend le retour de mon époux pour 18h30 alors je ne fais rien qui faciliterai la décente, sauf que ce n est pas moi qui décide, ma fille a enfin trouvé le chemin, elle me le dit, je la sens decendre avec toutes les sensations ( douloureuses ? Non libératrice, ce sont les dernières vagues  avant notre rencontre !( réflexion a moi-même je ne suis pas censée avoir une péridurale ? Ma foi ) je reste connecté à mon bébé , je l’accompagne, je respire j étend mes jambes, je lui dis que son papa n’est pas arrivé, elle ne peux plus attendre elle doit venir son heure de naissance approche .

17h15, la maïeuticienne revient, je l informe de l envie de pousser, et que je ne sens pas sa descente, comme j ai l habitude de les ressentir ( elle me demande si j ai activé la pompe,  la Pompe ??? 
donc péridurale posée,  sans l’injection du produit Check !)

17h20, je suis examinée, la panique gagne la salle de naissance, ma fille se présente menton en avant vers le haut, c est un cas de césarienne, ma file continue sa décente , je demande à me mettre en position physiologique, elle m’est refusé c’est un cas urgent...
Je me retrouve donc en position gynécologique, je demande à avoir les genoux qui se touchent, mon sacrum  est également libéré : cela permet de libérer le bassin et le coccyx même en étant allongée. 

17h25 Je me reconnecte à mon bébé, je lui dis que je n’ai pas peur, que je n achète pas la panique qui est en train d’avoir lieu, que j ai confiance en elle , je l’appelle je suis au sommet de mon vortex.
J ai confié mon téléphone pour avoir des images. 
Je sens plein de manipulation , je dois laisser se créer c’est ce qu’a choisi de vivre ma fille.

17h26 J’attrape mon bébé, cela a pris 1 min pour qu elle sorte.
 je rappelle  que j ai demandé à ce que le cordon soit coupé quand il aura fini de battre.

Donc je tiens mon bébé et je garde une main sur le cordon je le sens pulser c est si beau et magnifique.

Quand il a fini de battre c’est moi qui l’ai dit après avoir demandé à ma fille et au cordon si ils sont prêt à être séparé.
La réponse est oui.
Je coupe le cordon en le remerciant, la naissance du placenta à lieu il est conservé il sera emporté et conservé à mon domicile. 

Mon bébé reste contre moi, nu en Peau à peau.
Papa arrive 1 h après la naissance.

Je lui montre sa naissance filmée.
 
Le lendemain et surlendemain,  Ma fille a eu un massage métamorphique ( la zone de naissance a été libérée) de l access bars, de l ostéopathie.

Son placenta a été enterré sous un figuier.

Le résultat ?
Un bébé apaisé qui dort bien , pas de régurgitation, pas de coliques, des fous rire ( 3 déjà !) 
Des éveils communicatifs : elle a 6 jours aujourd’hui ! 

Alors voici le récit d’un exemple d’une naissance en conscience, alors oui pleins d événements aurait pu faire que tout s’effondre et pourtant, je suis resté dans un espace de Conscience de questions ouvertes, de champs de possibilité, malgré une naissance médicalisée, j ai eu une naissance en Conscience. 

Cela je le maîtrise il ne tiens qu’à  nous de choisir une autre réalité, pour avoir les mêmes chances, de vous mettre en connexion totale de garder  votre pouvoir, de vos capacités lorsque vous mettrez votre bébé au monde, même si le paragdime médical est présent et tente de vous l’enlever, montrer votre force montrer que vous n’avez pas peur, 
Même en étant seule ( chose qui ne devrait pas arriver..) 

Vanessa Thibouret.


Naissance vs Douleur?

L' accouchement est-il toujours douloureux? 

Les ondulations des muscles abdominaux  font comme des crampes, il y a beaucoup de femmes qui commencent à s'inquiter des douleurs dès qu'elles savent qu'elles sont enceintes  elles demandent souvent les renseignements sur l'anesthésie.

L'accouchement sans douleur est souvent mal compris.
Le but n'est pas d'éliminer la douleur mais la contourner notamment  en supprimant la peur, se concentrer sur la respiration, un totem ou encore un mantra.

La préparation en  conscience à l'accouchement  donne l'apprentissage des positions et de la respiration dans la gestion des ondulations.

Sachez qu'il existe des préparations en parallèle avec le #kudaliniyoga,  #hypnonaissance ou #chantprenatal 

Enfin les femmes qui trouvent que l'accouchement  n'a pas été douloureux, sont celles où une #sagefemme ou une #doula se tiennent près d'elles pendant toute la naissance leur donnent du reconfort et  apportent leur soutien.

L'objectif  est de déconditionner la réaction des femmes face aux ondulations, la douleur et la peur, de bien les accompagner en respirant avec elles de manière spécifique et leur offrir un cocon calme et tamisé aide à ce confort.

Vanesa Thibouret 

Naissance en conscience 


Qu’est-ce qui fait que la naissance ce déclenche?


Pendant toute la gestation, l'utérus s'agrandit pour le confort du foetus.
Vers la fin de la 40 ème semaines de gestation, sa croissance cesse, et la paroi uterine se tend alors que le foetus continue de grandir.
Face à cette force, les  vagues* ( *Je n'aime pas le mot contraction, qui sous entend que la femme doit se contracter pour la mise au monde alors que c'est le contraire que l'on espère).
Ainsi, simplement en grandissant, le bébé va tendre les muscles utérins et stimuler les vagues.
Face à cette stimulation les muscles vont envoyer un signal au cerveau de la Mère  pour déclencher la sécrétion #ocytocine, l'hormone de l'amour qui est un stimulant puissant dans le processus de la naissance, puisque elle va elle-même provoquer un enchaînement biochimique vers la production de la prostaglantine*, ainsi accentuer les vagues, vers le raccourcissement du col de l utérus et son ouverture, sans trop de pression pour le bébé qui sans effort et sans poussée inutile pourra quitter le monde utérin. 
Bien évidemment cela se nomme une #naissancenaturelle, bien préparée, avec un confort optimal, dans un environ où la future mère se sent en confiance et en sécurité. 
Cela se prépare dès le début de la grossesse avec des professionnelles spécialisées en cela...#naissanceconscience

En milieu médical pour le confort des sage-femmes ou des médecins, face à des vagues "trop longues" ils vont administrer  l'hormone artificiellement , supprimant le processus naturel vers une surmédicalisation (Allongée, affamée, péridularisée, forceps, césarienne,  épisiotomie...)
 La naissance ne de doit pas être provoquée parceque cela arrange le milieu médical !!!!

* Il est recommandé en fin de grossesse ou pendant les vagues d avoir des rapports sexuels car le liquide séminal  contient de la progestaglantine :  plaisir et naissance combo gagnant...!!!

Vanessa Thibouret 



 


Accouchement Vertical 



Il y a 250 ans, la plupart des femmes mettaient au monde dans une position physiologique : soit accroupie, soit débout, soit assise; accompagnées par une communauté de Femme.

Cette Habitude fût déconseillée quand la médecine patriarcale prit la dessus sur la sagesse des accoucheuses rurales  ( éliminées pour la plupart avec l'inquisition,  autre article à venir).
Il leur été plus aisé de rendre passive les #Femmes en plein travail, les laissant en proie à de grande douleurs isolées sans possibilité de se mouvoir...
Cette nouvelle technique d allongement a vu en même temps apparaitre les forceps et la multiplication des césariennes,  l'apparition de la péridurale.
 Renforcant d'avantage l'idee que  c est grâce  à la médecine moderne que les Femmes n ont plus mal. (Obscurant que c est leur protocole qui ont amené à ces situations de passivité...)

Aujourd'hui la prise de conscience collective va vers des naissances naturelles, qui font de plus en plus leur retour.
Où même la notion de douleurs disparaît car les Femmes choisissent un accompagnement beaucoup plus en conscience et à l'ecoute de leur corps.
#naissanceenconscience  #Naissancenaturelle #sagefemme #péridurale #accouchement 



Vanessa Thibouret 

Combien de sang la mère perd-elle en post-naissance ?


La naissance du bébé est suivie de la phase finale de l’accouchement, pendant laquelle la mère accouche le placenta.

Ceci prend de 10 à 45 minutes après l’arrivée du bébé. L’heure qui suit la naissance est la période la plus en alerte de la grossesse: c’est le moment où une hémorragie peut avoir lieu.

L'utérus qui se contracte le coupe de la paroi 
utérine,  c’est à  ce moment-là, que le placenta qui n’a plus de fonction in-utero se détache  poussé par des dernières contractions de délivrance.

Entraînant des saignements suite aux amas qui se sont formés durant ces  mois  de gestation.

Chaque vaisseau utérin qui nourrissait le placenta est entouré d’un muscle en 8, qui comme un élastique qui se resserre, contient un flux de sang.
En moyenne une mère perd 350 à 450 ml pendant les couches.
Au delà de 500 ml cela peux partir en hémorragie.

D’où Une surveillance de 2 heures en salle de naissance en maternité / à la maison avec une  sage-femme afin de prévenir et agir en conséquence avec le protocole adéquat  en cas de déclenchement.  

 

Vanessa Thibouret  






 

Orgasme Féminin 

POURQUOI L'ORGASME FÉMININ EST IMPORTANT ?


Quand une #femme a envie d'un rapport sexuel plusieurs facteurs entrent en cause.

La psychée et les hormones.


Les hormones ( ex: oestrogènes, progestérone #ocytocine...) repondent à un stimuli émotionnel ( vue, touché, paroles..) ,

qui déclenche un afflux de sang vers les organes sexuels : le clitoris* se dresse, le vagin s'expanse et se lubrifie.


Quand l'excitation sexuelle atteint son paroxysme  les muscles du vagin et de l'utérus se contractent, c'est l'#orgasme féminin.

Il peut être simple ou multiple, il peut même être comparable à celui de l’homme avec parfois une éjaculation venant des glandes de Bartholin*.

L'orgasme de la femme est important pour relâcher la pression sanguine de la zone #pelvienne et émotionnellement elle sera satisfaite, relaxée avec un sentiment de paix. 


Le stress, la fatigue la dépression, le non désir par son compagnon peuvent couper la femme de cette énergie #sexuelle, allant parfois jusqu'à ressentir de la culpabilité face à ses désirs.

Certaines femmes peuvent être inhibées par rapport aux tabous de l'enfance ou par rapport à des abus vécus.

 

 Toutes les femmes ont cette possibilité d'avoir une vie sexuelle épanouie sans barrière ( de jugement de soi ou d'autrui) empêchant le plaisir sexuel.

 Dans certains cas un accompagnement spécifique avec des professionnels sera recommandé, parfois une écoute bienveillante peux suffir.


Orgasme et accouchement c'est possible ?


Pendant l'accouchement favoriser des échanges affectifs ( voir intime )entre les futurs parents peuvent aider la future mère à mettre son bébé au monde plus facilement grâce à la production d’ocytocine on parle alors d'#accouchementorgasmique. 


*#CLITORIS: Le clitoris est un oragne qui mesure entre 8-12 cm.

Son extrêmité se situe au dessus de l’urètre caché par le capuchon.

il s’étend jusqu'à l’entrée du vagin.

Le clitoris est un oragne très sensible qui contient des tissus caverneux qui s'engorgent de sang pendant l'excitation sexuelle.

*#Bartholin : Ce sont des glandes situées à l’entrée du vagin qui l'humidifient .

Une inflammation de ces glandes est douloureuse et peut entrainer une intervention chirurgicale on parle de Bartholonite.


Vanessa Thibouret 

Naissance en Conscience 

La Vulve 


Qu’est-ce que la VULVE?

C’est la partie la plus visible des organes génitaux externes de la Femme, appelés «  La VULVE ».
La  VULVE protègent les organes génitaux internes de la femme.

C’est un coussinet arrondi de tissus adipeux qui recouvre le pubis ou l’os pubien.
Les grandes lèvres sont deux replis de tissus adipeux, ils prennent naissance au mont de Vénus et atteignent  la proximité de l’anus; elles  recouvrent  les petites lèvres qui entourent les vestibules contenant deux ouvertures.
Celle de l urètre (la plus petite) et celle du vagin ( la plus grande).
A leur extrémité supérieure, les petites lèvres se rejoignent et forment une saillie -le capuchon - Qui abrite la partie visible du CLITORIS. ( cf article sur les orgasmes « un